Ça me pourfend le cœur
Et le crevasse.
Ce fier bonimenteur
Lui, si loquace,
Larmoie de silence, hélas.

Ça m’embarrasse.

Regarde mon tronc de seul pleureur,
tu vois le rouge qui dépasse ?

blocks_image